mardi 21 janvier 2014

Nos intelligences - le saboteur (4)

Notre mental adore être utile. Alors, quand il n'y a pas de problème, il en invente un, histoire de justifier sa propre existence.
C'est ainsi que, alors que l'on était sûr d'être sur la bonne voie, on commence tout à coup à douter.
Plusieurs solutions s'offrent à nous dans ce cas :
- laisser faire le saboteur. Parfois, c'est le seul choix qu'on entrevoit. Ce n'est pas le choix de la joie mais aucun choix n'est définitif et on pourra toujours, quand on aura davantage d'énergie, en faire un différent.
- respirer, se recentrer. Cela peut suffire si c'est un petit sabotage et que l'on est habitué à les contrer.
- le regarder en face et accepter que cette zone d'inconfort fasse partie de soi. Si c'est possible, l'aimer (c'est quand même grâce à lui qu'on avance, non ?!). Et là, pfuit, comme par magie, il disparaît ! "Ah, ça n'était que ça !"
- consulter un praticien lorsque l'on sent qu'on a besoin d'une aide bienveillante pour retirer ce caillou de sa chaussure.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire