vendredi 21 mars 2014

La parole au bébé

Depuis quelque temps, et grâce à Brigitte Denis, j'ai une nouvelle corde à mon arc. Je suis traductrice de bébé.
Moi-même, en tant que bébé, j'ai développé des trésors d'imagination pour communiquer avec mes parents… en clair, je leur en ai fait baver des ronds de chapeaux !
Quand j'ai eu des enfants, j'ai fait comme tous les parents, au mieux de ce que je pouvais à l'instant "t". Les deux premiers m'ont appris des tas de choses, dans la douceur. Le troisième a secoué le cocotier ! Le quatrième est venu et reparti, et j'ai compris que "tout est en ordre".

Dernièrement, deux rencontres m'ont profondément marquées, celles de deux petits lutins (je ne vois pas comment les appeler autrement, vue la malice que j'ai vue dans leurs yeux et la joie que j'ai lue sur leur visage). Les yeux dans les yeux, nous avons profondément échangé. Bon, moi j'ai peut-être un peu parlé, mais que celle qui n'a jamais gagatisé devant un bébé me jette la première pierre ! Le cadeau qu'ils m'ont fait, c'est de me communiquer à ce moment-là leurs émotions confortables. Celles-là sont faciles à recevoir. Cela m'a permis d'intégrer la première information : on peut communiquer avec un bébé profondément. On peut échanger sur des émotions. Ce qu'il a à nous dire ne se limite pas à "j'ai faim", "j'ai sommeil", etc.

OK, alors qu'est-ce qu'il fait, le même bébé, quand il a besoin de communiquer des émotions inconfortables ? Il pleure. Peut-être qu'il a essayé d'autres trucs avant, mais comme on n'a pas tout compris, il essaye ça, vu que c'est ce qui nous fait réagir. Alors, on tente de le nourrir, de le bercer, de lui parler, de changer sa couche (ah ben non, elle est propre !)… ça sent le vécu, hein ?!
Et là arrive "la parole au bébé" ou "la communication connectée"…. Et le bébé pousse un soupir de soulagement.
Et ses parents aussi.
Elle est pas belle, la vie ?!!!


photo © Aurélie Baconnet

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire