vendredi 17 janvier 2014

Nos intelligences - l'intelligence du corps (2)

Quand il m'arrive, à la poterie ou en cuisine, d'effectuer des tâches répétitives, je me rends compte parfois que j'ai "lâché la tête" et que mes mains font toutes seules leur travail. Les instrumentistes, surtout ceux qui jouent par cœur, connaissent cette sensation de "mémoire des doigts" (Frédéric Chopin en a parlé, me semble-t-il).
Quand on voit un nouveau-né téter pour la première fois, on prend conscience de cette intelligence. Non pas que je considère les nouveau-nés comme dénués d'intelligence intellectuelle, loin de là, mais je ne pense pas que ce soit elle qui les pousse à agir à ce moment-là.
Dans notre société, cette forme d'intelligence n'est pas mise en avant. On lui doit pourtant beaucoup.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire