mardi 23 avril 2013

Trouver du positif en toute chose, c'est possible !

Il existait un peintre qui peignait surtout des bouddhas et qui s’appelait Yoshihide. Un jour le feu se déclara dans la maison voisine. Sans se soucier de sa femme et de ses enfants, qui furent obligés de se sauver eux-mêmes, le peintre se précipita dans la rue et resta là, immobile, à regarder le feu se communiquer de la maison voisine à la sienne.
- Mais que fais-tu là ? lui disaient les gens. Remue-toi ! Tu ne vois pas que ta maison brûle ?
L’homme souriait, les yeux écarquillés, et ne cessait de dire :
- Ah, quelle leçon ! Comme je peignais mal les flammes de l’enfer ! Maintenant je vois ce que c’est que flamber ! Ah, quelle leçon !
Malgré ses voisins, malgré sa femme et ses enfants, il ne fit rien. Il observa sa maison se consumer jusqu’au bout. Après quoi, devenu expert dans l’art de peindre des flammes, il reçut d’innombrables commandes et se fit construire une maison bien plus belle que la précédente.

Conte tiré du Cercle des menteurs, contes philosophiques du monde entier de Jean-Claude CARRIERE (Plon, 1998)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire