mardi 25 mars 2014

PP12 : perfectionnisme et optimalisme

La différence essentielle entre le perfectionniste et l'optimaliste est que le premier refuse la vérité, alors que le second l'accepte.
Le perfectionniste voudrait que son chemin de vie aille tout droit et ne soit pas parsemé d'embûches. Quand il doit se rendre à l'évidence que ce n'est pas possible, il se trouve très contrarié.
L'optimaliste, quant à lui, sait que l'échec fait partie du chemin et qu'il est possible d'apprendre de ses erreurs. Il en ressort d'ailleurs plus fort.

Le perfectionniste remplace la réalité qu'il refuse par un univers fantasmagorique dans lequel ni l'échec, ni les émotions inconfortables n'existent. En revanche, l'angoisse d'échouer n'est jamais loin. Et les émotions douloureuses s'aggravent car la barre est toujours hors de portée.
L'optimaliste, lui, accepte l'évidence : il est inévitable de souffrir et d'échouer. Cette acceptation de la réalité lui permet de vivre une vie plus enrichissante, où l'angoisse d'échouer est moins présente. Les émotions douloureuses, par le simple fait qu'elles sont acceptées, ne sont pas exacerbées. L'optimaliste les vit pleinement, en tire les leçons et passe à autre chose. Les buts qu'il se fixe sont à sa portée et il peut ainsi pleinement en savourer la réussite.

Et vous, de quel côté vous situez-vous ?
Si vous voulez partager vos expériences, rejoignez-nous sur le groupe "Vers plus de bonheur".

Au fait, et vos gratitudes de la semaine ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire