mercredi 19 mars 2014

Crise de foi (2/2)

Je crois que, pendant 39 ans, le plus souvent, j'ai tiré de l'eau du puits. J'étais assez contente de mon jardin. C'est-à-dire que je n'ai jamais trouvé que l'herbe était vraiment plus belle dans celui d'à côté.
Il se trouve, même, que j'ai parfois tenté d'arroser le jardin d'autres personnes, sans qu'elles ne m'aient rien demandé. Je leur présente ici solennellement mes excuses les plus plates, l'assurance de mon intention de "bien faire" et surtout l'aveu de ma totale inconscience.

Mais, cette année est particulière pour moi. Pour toi aussi, ami lecteur ? Ça ne m'étonne pas !
Cette année, j'ai redoublé d'efforts, pour que mon jardin soit le plus beau possible (non, je ne suis pas amoureuse de Jésus, c'est juste une image). J'y ai gagné des muscles, de la sueur et des larmes (c'est toujours ça de nettoyé !). Je me suis activée à fond ! C'était chouette, toute cette vie ! Mais rien n'aboutissait vraiment…
Et puis, d'un coup, (enfin, non, pas d'un coup, évidemment, ami lecteur, je ne peux pas te laisser croire ça. C'est juste que j'avais suffisamment balayé devant la porte de mon jardin), il s'est mis à pleuvoir.

Depuis, je danse sous la pluie. Avec bonheur !

photo © Aurélie Baconnet

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire