lundi 17 mars 2014

PP11 : apprendre à échouer ou bien échouer à apprendre

Le fait d'affronter une situation et de prendre le risque d'échouer favorise la confiance en soi.
Si j'évite les problèmes, par peur de l'échec, je m'envoie le message suivant : "Tu es incapable de faire face à la difficulté."
Alors que si je me lance un défi, le message que j'intériorise est : "Tu es suffisamment résistant pour affronter un nouvel échec."
Paradoxalement, si j'ai globalement confiance en moi, le fait d'être confronté à des échecs va renforcer cette confiance. Car je me rendrai compte que les échecs ne sont pas si terribles, après tout.
La seule manière d'assumer le fiasco, c'est de l'affronter directement.

Repensez à un défi que vous avez relevé, à un projet que vous avez osé mettre en œuvre. Qu'en avez-vous appris ? Et comment cela a-t-il contribué à votre évolution personnelle ?
Si vous voulez partager vos expériences, rejoignez-nous sur le groupe "Vers plus de bonheur".

Au fait, et vos gratitudes, cette semaine, quelles sont-elles ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire