vendredi 29 août 2014

Travailler sur soi ? (3/3)

Être heureux n'est pas nécessairement confortable
J'emprunte son titre à Thomas d'Ansembourg, parce que je me sens en cohérence avec ses propos. J'aimerais toutefois préciser un peu ce qui n'est pas confortable. Pour moi, ce n'est pas d'être heureux. Être heureux, c'est confortable.
Mais le chemin. Chercher à être heureux. Ça, le moins qu'on puisse dire, c'est qu'on peut rencontrer des hauts et des bas (attention, ce n'est pas obligé, hein !).

Je dirais que plus on avance, plus on élève son niveau de conscience, et plus on retourne la situation rapidement et facilement. Parce qu'on apprend de chaque expérience, même si elle semble négative au premier abord. Même si elle ressemble à un échec.



Mais, est-ce que je vais changer, si je travaille sur moi ?
En fait, la vraie question est de savoir si les autres vont continuer à vous aimer, non ?!
Eh bien, cela dépend de ce qu'ils aiment chez vous.
S'ils aiment votre Être (votre Âme, votre Moi profond, vous l'appelez comme vous voulez), celui qu'ils voient à travers votre ego, alors, oui, ils vont continuer à vous aimer, parce que cette partie-là ne change jamais. C'est vous, vraiment. Et ça le restera toujours.
En revanche, si vous aviez fait des efforts jusque là pour vous adapter au regard des autres et que dorénavant vous ne jugez plus utile de faire ces efforts, là, je ne vous le cache pas, il y a des chances pour qu'ils n'aiment pas trop ça… mais bah ! On s'en fiche ! Dans ce cas, ce n'est pas vraiment vous qu'ils aimaient, donc ça n'a pas grande importance !
Et puis, vous allez vous mettre à rencontrer des gens qui apprécient votre Être, et là, vous allez voir, c'est le bonheur !!!

Durant cette année, de profonds changements sont intervenus dans ma vie, au point que plusieurs de mes proches se sont inquiétés de me voir me disperser, me perdre.
Ce qui a changé, réellement, ce n'est pas moi.
Ce qui a changé, c'est que je connecte dorénavant beaucoup plus facilement avec mon Être, c'est que je lâche petit à petit des masques et des vêtements que j'avais endossés pour me faire aimer.
Eh bien, ami lecteur, je te le dis, pour moi c'est bien plus confortable !!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire