jeudi 21 août 2014

Travailler sur soi ? Pourquoi ? (1/3)

Mon expérience personnelle
Cela fait 10 ans maintenant que je "travaille" sur moi.
La première fois que je suis allée voir une kinésiologue, c'était peu après la naissance de mon premier enfant. Quand je le mettais au sein, je voyais du noir. Juste du noir. Tout noir.
Bref, ça n'allait pas très fort !
Quelqu'un en qui j'avais confiance m'a parlé de cette technique. A l'issue de la séance, le problème était réglé. Et j'avais appris des choses intéressantes sur moi.
Alors je me suis dit que, peut-être, je pourrais essayer de régler d'autres problèmes de la même façon. Ce que j'ai fait, et toujours en apprenant des choses intéressantes sur moi.

Cela a duré plusieurs années, à raison de quelques séances par an, plus ou moins, selon les besoins. Puis, un jour, la praticienne m'a dit "vous avez besoin d'écouter votre lumière intérieure". Je me suis dit : "OK, ça, elle me l'a déjà dit la dernière fois". Eh bien, le crois-tu ami lecteur, ça n'a pas été la dernière fois qu'elle me l'a dit !
C'est que, voilà, après avoir enlevé les couches superficielles, on était arrivé au cœur du problème. Et que le cœur du problème, on ne le règle pas en une séance (en tout cas, je n'étais pas prête à le faire !).
Ce passage-là est un peu désespérant… mais ce n'est qu'un passage.

Et puis est arrivée cette année.
Autrement dit, pour moi, un coup d'accélérateur digne d'un film de science-fiction.
Heureusement, entre temps, je m'étais appropriée des outils dont je pouvais me servir toute seule : gestion de la pensée, circuits de 5 points, bonshommes allumettes, qi gong, méditation, psychologie positive…
Toutefois, j'ai éprouvé le besoin de consulter différents praticiens car la situation était réellement inconfortable, non seulement pour moi, mais également pour d'autres personnes, et j'ai cherché dans tous les sens à faire avancer les choses. Je vous ai fait part de quelques-unes de mes expériences (ici par exemple, ou ici), mais ce n'est que la partie émergée de l'iceberg !



Au point où j'en suis aujourd'hui, je me sens heureuse et sereine, bien plus qu'à aucun autre moment de ma vie. Cela ne veut pas dire que je n'éprouve aucun doute, aucune angoisse, que mes choix sont tous faciles, mais j'ai maintenant une technique éprouvée : je regarde la situation inconfortable, et j'accueille ce qu'elle me dit.
J'ai appris que ce que je ne supportais pas chez les autres, c'était juste ce que je n'aimais pas chez moi ; je profite donc des relations inconfortables pour apprendre à m'aimer davantage. J'ai appris par expérience que la vie nous envoie des signes pour nous encourager dans notre voie, ou pour nous avertir que nous ne sommes plus sur le chemin qui nous mène vers notre lumière. Alors, j'essaye d'ouvrir l'œil et le bon (celui du cœur !). Si le sujet vous intéresse, lisez (ou relisez) l'Alchimiste, de Paulo Coelho.
J'ai appris que je pouvais choisir mes croyances, et qu'elles déterminaient ma vie. Donc, je suis actrice de ma vie, complètement.
Enfin, j'ai appris que la vie ne nous envoie aucune épreuve que nous ne soyons pas apte à digérer, pour en tirer du positif.

Et vous, vous "travaillez" sur vous ? Si oui, qu'est-ce que ça vous apporte ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire