vendredi 22 novembre 2013

Bonjour. Au revoir. Je t'aime

Ce message parle de fausse couche. Si le sujet vous gêne, n'allez pas plus loin.

Il y a deux ans, j'ai appris que j'étais enceinte, puis que la grossesse s'était arrêtée.
Sur le moment, il a fallu gérer le corps, les hormones, les émotions. J'ai été bien accompagnée par la sage-femme et par mon médecin homéopathe. Et avec trois enfants, la musique, un nouveau travail… la vie continue.
Deux ans plus tard, voilà que cet événement presque oublié a refait surface.
Des culpabilités, notamment celle de ne pas avoir mené cette grossesse à terme, des rancœurs, de la tristesse, que je n'avais pas exprimée alors. Un travail sur moi m'a finalement permis l'acceptation, car, même si cela me concerne, ce n'est pas moi qui décide de ce genre de choses.
Je sais maintenant que j'ai quatre enfants, trois bien vivants, et un que j'aime de loin, car il n'avait besoin de rester que quelques semaines avec nous. Je suis heureuse de lui avoir permis de le faire.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire