jeudi 24 avril 2014

Ma retraite (2/2)

L'avant-dernier jour de ma retraite, j'avais l'impression d'avoir fini tout ce que j'étais venue faire.
Je ne te cacherai pas, ami lecteur, que, si le séjour a été positif dans son ensemble, les trois premiers jours ont été un peu durs, car ils m'ont montré les limites de mon évolution.
Mais, en même temps, je n'ai à m'en prendre qu'à moi-même, puisque pour l'instant, je garde ancrée en moi la croyance que le troisième jour est celui où on se plante. Un jour, je la changerai. Pour l'instant, elle me convient.
Non, je ne suis pas maso, mais je me réjouis parce que, comme ça, j'ai pu travailler sur chaque limite quand j'en prenais conscience.

Donc, le quatrième jour, j'avais réussi à faire tout ce que je voulais faire dans ce lieu : l'accepter entièrement, le partager et le remplir de mon amour.
Évidemment, la question est venue : "qu'est-ce que je vais bien pouvoir faire demain ?"
Pas vraiment une peur. Au point où j'en étais, il ne m'en restait plus beaucoup…
La preuve, j'ai noté dans mon carnet : "Demain, c'est l'Aventure !"


photo © Aurélie Baconnet

Eh bien, c'est exactement ce qui s'est passé ! J'ai abordé "par hasard", une personne sur un bout de trottoir et nous avons passé un après-midi délicieux. Nous avons échangé sur la musique, la sculpture, la spiritualité ; tout cela dans un esprit de curiosité, d'ouverture et d'écoute. Nous n'étions pas d'accord sur tout, mais cela n'a posé aucun problème.
Ami lecteur, tu trouveras peut-être présomptueux de ma part d'employer le "nous". Mais, c'est que nous avons aussi parlé de cela : de notre plaisir à échanger, de notre gratitude de trouver quelqu'un pour parler de sujets aussi profonds et de notre joie partagée d'avoir fait connaissance.
Alors, vois-tu, ami lecteur, c'était la foi que j'étais allée chercher là-bas. Eh bien… je crois que je l'ai trouvée !


photo © Aurélie Baconnet

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire