mercredi 17 décembre 2014

Que fait une reine quand elle est à la bourre dans ses préparatifs de Noël ?

OK, je vous l’accorde, ces dernières années Noël est souvent tombé le 25 décembre, donc, j’aurais peut-être pu anticiper…
Mais, voilà, je ne sais pas pour vous, mais pour moi, la fin d’année est passée comme un éclair et je me retrouve à la mi-décembre avec pas grand-chose de prêt.
Pour couronner le tout, vu qu’on vient juste de trouver un remplaçant pour notre médecin, parti à la retraite le 31 décembre 2013, on est presque tous tombés malades… ce qui n’a pas franchement arrangé les choses !
Résultat, je me suis vue commencer à paniquer, faire des listes, penser à des trucs à faire le soir en me couchant… bref, je filais un mauvais coton !

Heureusement, mon mantra m’est revenu : « N’oublie jamais que tu portes une couronne. »

 Donc, j’ai décidé que tout ce qui n’aurait pas été fait avant la date butoir n’aurait pas d’importance. En d’autres termes : ON S’EN FOUT !!!!
J’ai décidé que cela m’était égal de passer pour une mauvaise mère, pour une mauvaise fille, pour une mauvaise amie, ou je ne sais quoi d’autre parce que je n’aurai pas TOUS les cadeaux que JE m’étais mis la pression de rassembler pour les autres.
J’ai décidé d’offrir des cadeaux symboliques, du genre réserver une demi-journée pour passer du temps avec une personne qui m’est chère, plutôt que d’acheter un objet dont je ne sais pas s’il plaira. Parce qu’à Noël, ce qui compte, c’est l’amour, pas les cadeaux !

Et là, miracle !!!

C’est comme si, d’un coup, tous les nœuds s’étaient défaits. Les solutions sont tombées du ciel, tout s’est simplifié et je peux enfin rester au lit tranquille pour couver mon petit virus !

Alors, ami lecteur, si au pied de ton sapin tu trouves le souffle doux et chaud d’un baiser, tu sauras que c’est quelqu’un qui t’aime qui te l’a envoyé.
S’il reste un poil de barbe blanc, c’est que le messager a ajouté sa touche personnelle ;-)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire