vendredi 13 décembre 2013

Lâcher du lest

En ce moment, j'écoute Immortelle randonnée* de Jean-Christophe Rufin. Un passage m'a particulièrement parlé : celui où l'auteur évoque le sac à dos du jacquet (pèlerin sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle).
L'idée maîtresse est la suivante : "Le poids, c'est de la peur".
En effet, son expérience lui a démontré que tout ce que l'on transporte avec soi dans son sac à dos correspond à une peur : des pulls et des duvets si l'on a peur d'avoir froid, un réchaud et tout le matériel de cuisine si l'on a peur de ne pas trouver à manger, des déodorants si l'on a peur de sentir mauvais…
"Le poids, c'est de la peur." Si vous saviez comme cette phrase a résonné chez moi !

Il faut dire qu'en ce moment, je m'allège tous azimuts. Comme je l'ai déjà évoqué, cela fait quelque temps que je travaille à me débarrasser de mes peurs. (Oui, c'est possible ! Oui, la vie est plus douce ainsi !)
Dernièrement, je me suis attaquée au matériel : d'une part mon bazar chez moi (merci Karen Kingston !) ; d'autre part, et comme il faut bien appeler les choses par leur nom, ma graisse (merci Sonoslim !).
Eh bien, ma vie est plus joyeuse ainsi ! Merci !


* J'aime beaucoup ce livre !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire