jeudi 14 mai 2015

Ma "première fois" de Reine


photo © Aurélie B
Samedi dernier, j’ai vécu une expérience d’une sensualité extraordinaire.
J’avais les yeux fermés et tous les autres sens en éveil.
Les pieds dans l’herbe.
Les cheveux au vent.
J’étais guidée par une voix douce et j’ai fait des choses que je n’aurais jamais pensé faire un jour. Et ces choses-là m’ont provoqué un plaisir… que je n’avais jamais éprouvé jusque-là.

Allez ! Je ne te fais pas languir plus longtemps ami lecteur, je sens que tu es prêt à exploser !
Samedi dernier, j’ai bu du vin pour la première fois.
(Ceux qui me connaissent ont déjà les fesses par terre.)
Ah mais attention ! Pas n’importe comment ! C’est le « comment » qui est intéressant.

Vous me direz, boire du vin pour la première fois, à 40 ans, il était temps que je m’y mette.
Eh bien, je vous le dis, attendre 40 ans pour vivre une première fois de cette intensité, ça valait vraiment le coup, et ça remet des pendules à l'heure.
Bon, pour ma décharge, je dois avouer que je partais de loin, de très loin même : un a priori plus que négatif sur cette boisson, genre « Le vin, ça pue ! », « L’alcool, bouh ! C’est mauvais pour la santé, et ça ne rend pas intelligent. », « En plus, c’est rempli de pesticides. »… ah ben oui, quand j’ai des a priori, j’ai des a priori !

Donc, samedi dernier, à la journée Vin & Bien-être de Cadillac où je donnais mon Sacré Concert !, j’ai participé à un atelier de dégustation avec Jenny Lloret.

Bon, il faut que je vous confie (parce que peut-être que c’est votre cas aussi) qu'en plus d'être repoussée par le vin, je n’étais pas non plus attirée-attirée par la sophrologie.
Mais non, je ne suis pas maso !
Mais quand c’est Jenny qui vous le propose, vous ne pouvez pas refuser (vous comprendrez quand vous la connaîtrez)… et puis je suis dans une période d’ouverture, je vous rappelle ;-)

Me voilà donc partie pour une aventure incroyable. J’ai senti mes a priori s’envoler dans la brise légère, j’ai entendu le vin murmurer à mon oreille et j’ai aimé le sentir dans ma bouche. Dieu que j'ai aimé ça !

Bon, je ne vous dis pas tout, ce ne serait pas convenable.
Mais je vous le montre, si vous y tenez ;-)


photo © Olivier Nabais
Si vous passez par la Gironde et que vous avez envie de vivre une expérience inoubliable, contactez Jenny Lloret de ma part.
Si vous avez juste envie de boire un vin délicieux, fabriqué avec amour et sans pesticides, c’est par ici ! Il est livré dans toute la France.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire